UN BULLETIN SINON RIEN !

 

1952.


Jean-Jacques Herbulot se remet à la planche à dessin. Après quelques réalisations estimables, il souhaitait s'attaquer à une oeuvre universelle ...
Ce fut le Vaurien, notre Vaurien.

Le Vaurien allait être un succès populaire. Certes, il n'était pas le premier dériveur (dinghy) à être largement distribué ; le Snipe, par exemple, lui était antérieur d'une vingtaine d'années. Mais le Vaurien s'annonçait abordable pour tous (c'était sa vocation).
Après la libération, le Vaurien (tout comme la 4CV Renault ...) a été l'un des symboles du retour de la paix et de la prospérité, car il était un voilier accessible au plus grand nombre.
On prête d'ailleurs à Eric Tabarly cette déclaration : "Le Vaurien a mis la France sur l'eau".

Très vite, il est apparu que le nombre de propriétaires de Vauriens nécessitait leur organisation sous forme d'ASSOCIATION.
Jacques Derkenne déposa les statuts dès 1953, avec prise d'effet le 8 Novembre 1953.
JO

Assez curieusement, la nécessité d'avoir un "vrai" bulletin de liaison, n'est apparue qu'en ... 1967. Louis Truffert était alors président de l'association ; la démarche avait été initiée par son prédécesseur, Pierre Chappey (Celui-ci était, à l'époque, membre de la commission sportive de la FFV !!!). 1967 verra donc la diffusion du premier "Vaurien Information". Auparavant, la seule parution fut la version 1 du fascicule "La bonne conduite du Vaurien", en 1954.

Petit rappel historique ...
En 1967, la diffusion du Vaurien battait son plein.
Le Comité International du Vaurien (et son Comité Technique), créé en 1959 et dirigé par Jean Réville, posa les bases d'une structure internationale. Ce fut sous la houlette du Suisse Philippe Roulet, en 1968, qu'il organisa la promotion internationale du bateau.
La diffusion du Vaurien était déjà établie. Le total des constructions était :
France : 13779 – Suisse : 1600 – Italie : 800 – Hollande : 807 – Espagne : 600 – Belgique : 694 – Allemagne : 459
Membres des associations nationales : France : 3313 – Hollande :650 - Suisse : 616 - Belgique : 249
Pays en cours démarchage : Portugal, Algérie, Sénégal, Tunisie, Monaco …

La confection de ce bulletin fut une épopée dans l'épopée ...
A la manoeuvre, André Ménard, ( le "secrétaire perpétuel", et à qui on doit tout dans cette association ...). André s'invitait dans les locaux d'une petite,imprimerie locale, l'Imprimerie Rissoise à Ris Orangis, où il bidouillait de longues heures...
Disons-le tout de go, le résultat était parfois ... surprenant : pages montées à l'envers, massicotages aléatoires, illustrations et textes peu lisibles ... Il est très clair que le fond était privilégié par rapport à la forme ... Mais quel fond !
Le résultat était là. Ce bulletin était une véritable institution, incontournable, et qui reflétait bien l'activité débordante de notre classe. Jusqu'à 4 bulletins par an étaient envoyés !!!
Ce fut ainsi jusqu'en 1981, date à laquelle l'imprimerie baissa les bras.. Ensuite, ce fut la débrouille, jusqu'en 1985.
Votre serviteur intervint alors ... Eliane Lemoine et ses élèves de l' Ecole Estienne l'aidèrent pendant une dizaine d'années de 1987 à 1997. Les photocopieuses d'une grande entreprise nationale suppléèrent l'Imprimerie Rissoise !

Puisque vous me le demandez, parmi toutes les parutions, il en est une qui me tient particulièrement à coeur. C'est le numéro 67. Elle est sans conteste la plus laide, mais on y devine (entre les lignes) à quel point notre association était au bord du gouffre. J'étais alors le président de l'association. Dès la sortie de ce bulletin, j'ai reçu un grand nombre d'encouragements !... L'association a pu ainsi redémarrer, et perdurer.

De nos jours, l'informatique triomphante simplifie les choses.
Ces dernières années, un seul bulletin par an a été édité *. Ceci est probablement suffisant. Mais il était apparu vital de perpétrer cette tradition. Alors ...

... Longue vie à "Vaurien Infos" !

JJ Girard